La principale difficulté pour ouvrir notre spa

La principale difficulté a été de respecter les normes incendie.
Ici, comme l’hôtel est très grand, on est sensé pouvoir recevoir 1 000 personnes. Il faut que dans le spa aussi 1 000 personnes puissent en sortir en moins de deux minutes ! Bien sûr on n’aura jamais 1 000 personnes dans le spa ! Mais c’est la réglementation. Comme si jamais tout était bouché et que les gens ne puissent sortir que par le spa !

Le spa de 150 m2 nous a coûté 650 000 euros

Donc, on a eu énormément de normes incendie à respecter et sur les 650 000 € de frais, nous avons eu presque 100 000 € de dépenses juste pour le respect des normes. Ça donne presque envie de mettre le feu pour vérifier !

Conseils à un hôtelier qui ouvre un spa

Je lui conseillerais de s’y préparer bien à l’avance. Un hôtelier ne se rend pas toujours compte qu’il faut choisir la marque très longtemps à l’avance, à cause des formations. Les marques ont un planning à six-huit mois. Pendant ce temps, vous, vous recrutez.
Je ne pensais pas que le choix des marques était le plus urgent. Je me suis dit « L’organisation, je verrai à la fin » et du coup, dans notre planning, ça nous a un peu bousculés. Heureusement, les marques se sont adaptées, mais ça a été un peu compliqué. Donc, il faut bien s’y prendre en amont sur le choix des marques. De plus, ce sont de vrais partenaires. Leurs responsables nous ont beaucoup conseillés en ce qui concerne l’aménagement. S’ils étaient arrivés plus tôt, nous aurions fait beaucoup de choses autrement. Déjà, là, grâce à leurs conseils, ils m’ont faire faire des ajustements, ils n’en auraient peut-être pas fait faire d’autres s’ils étaient venus plus tôt. C’est vraiment un point fort de collaborer avec les marques parce que ce sont de vrais partenaires qui nous conseillent.

L’avenir du spa

Je pense que dans l’avenir, le spa va aller vers le médi-spa. Je pense que les gens vont vouloir vivre mieux, vivre plus longtemps, grâce au spa, grâce à la détente. C’est pour ça qu’on a créé un espace pour le Pilates, pour se maintenir, je pense que c’est une tendance vers laquelle on va aller : ainsi le mieux-manger, ici, nous proposons du végétarien. Je pense qu’on va arriver sur des choses plus légères. Les gens se rendent compte que pour être mieux, il faut mieux manger, faire plus attention, aller plus doucement. C’est quelque chose qui est en train d’arriver et je pense que cela va s’approfondir.

Notre génération, qui a des enfants tout petits, fait très attention aux produits qu’elle consomme : traçabilité, produits français, provenance, composants… Donc, je pense qu’on va aller vers le medi-spa. Comment vivre mieux en ne consommant pas de médicaments ? La génération de nos parents prenait des médicaments autant qu’ils voulaient, ça ne leur faisait pas peur. C’est toute une évolution…
Le spa ne va pas tout révolutionner mais je pense qu’il y a un grand cheminement… »

LE SPA MANAGER DE L’HOSTELLERIE DES CLOS

Les qualités que doit avoir un bon spa manager

« Dans un premier temps, c’est la gestion d’équipe, l’humain, et après, c’est tout le côté commercial, puisque c’est lui qui met en avant l’espace. Ensuite, il y a le contact avec les équipes et surtout avec les clients qui vont venir dans le spa. Il y a aussi les compétences managériales, la comptabilité, c’est une composante importante. Il faut qu’un bon spa manager soit multi-tâches.
Il doit aussi être présent pour les membres de son équipe, c’est-à-dire leur donner un coup de main quand il y a besoin, les conseiller quand il y a des tâches difficiles comme revendre des produits, savoir en parler ainsi que d’une prestation. C’est être présent sur l’espace et ne pas être un simple bureaucrate, en étant assis derrière un bureau et attendre les résultats.

Une vraie cohésion d’équipe est une base qui permet de voir si la clientèle est satisfaite. Celle-ci en effet se sentira plus en confiance dans une équipe soudée plutôt que dans une équipe qui ne s’entend pas et à laquelle elle ne s’attacherait pas. La clientèle d’ici veut souvent avoir la même praticienne.

Bien manager son équipe

Pour bien manager son équipe, il faut d’abord avoir une bonne cohésion de groupe avec des briefings quotidiens où l’on rapporte les résultats de la veille et les objectifs à atteindre pour la journée.
Ensuite, il y a un travail plus individuel avec un suivi personne par personne, en face à face, pour aider les praticiennes qui ont des difficultés comme parler anglais, présenter et vendre des produits. Ça permet de réaliser un chiffre qu’on aurait plus de mal à atteindre.
La principale difficulté du métier de spa manager est de s’adapter à tous les types de clients, certains sont très exigeants. Il y a aussi la fatigue physique lorsqu’on pratique beaucoup. Sinon, c’est un métier que l’on exerce plus par passion que par obligation.
Pour optimiser le travail, nous avons décidé de ne faire pratiquer que cinq soins corps par praticienne en une journée et, dans la mesure du possible, de réaliser plus de soins visage et de proposer des diagnostics de peau qui peuvent entraîner un programme de soins adaptés plus adaptés à chaque client.

L’avenir du spa de l’Hostellerie des Clos

Dans un premier temps, nous allons essayer de nous focaliser sur la clientèle externe. L’hôtel ne possède que 36 chambres, donc nous ne pouvons pas attendre un grand retour, même si on sait que les clients qui prennent une réservation d’hôtel regardent s’il y a un spa. C’est l’un des principaux facteurs de réservation.
Nous avons créé un spa épuré, dans l’air du temps, avec un côté bio et des marques éco-responsables, c’est la tendance. Je pense que sur les cinq à dix ans nous aurons des résultats exceptionnels.
Et puis, peut-être que dans l’avenir nous ajouterons un espace fitness et nous proposerons des ateliers spécifiques de taï chi, qi gong, sophrologie, méditation… L’escapade bien-être serait vraiment globale. »

Hostellerie des Clos,
18 rue jules Rathier, 89800 Chablis.
Tél. : 03 86 42 87 68.
E-mail : contact@spadesclos.fr