LA RÉFLEXOLOGIE INDIENNE AU BOL KANSU

Le massage ayurvédique et la tradition indienne dans ses aspects énergiques sont très répandus dans les spas, d’une part, parce que c’est une tradition de bien-être holistique qui peut être adaptée aux besoins occidentaux et, d’autre part, parce que philosophiquement elle est très intégrée à travers le yoga, l’attitude sereine ou les massages. La réflexologie avec le bol kansu est déjà dans les spas à travers des petits protocoles qui font beaucoup de bien, et qui sont plus faciles à pratiquer que la réflexologie chinoise qui implique une véritable connaissance des zones réflexes.

Accueil et présentation

Pour avoir une expérience authentique de ce massage, je suis allée aux sources de ce qu’on peut trouver de plus authentique dans Paris : Le Centre Tapovan.
L’accueil téléphonique est très agréable et simple. Bien que ce ne soit ni un institut ni un spa, les codes de disponibilité, d’ouverture, d’écoute sont là. Le ton n’est pas familier, la personne me renseigne sur les différents soins avec détails techniques et bienfaits attendus par rapport à mon attente.

Sur place

Sur place, je me retrouve dans un centre très indien mais pas kitch. On y donne des cours de yoga, différents types de massages, on y fait de la méditation et il y a une boutique avec des livres, des encens, de la cosmétique indienne, mais on ne tombe pas dans le contexte baba cool. Les salles de soins sont à l’étage inférieur. Tout est propre, décoration sobre et sans chichis. La praticienne m’explique le soin qui va suivre. Je m’allonge sur une table de massage.

Le soin lui-même

– Tout d’abord, la praticienne pose sur mes yeux des cotons imbibés d’eau de rose, et une serviette également imprégnée de la même chose sur mon front.
– Elle commence par envelopper mes pieds de serviettes chaudes et faire un petit massage par pressions dessus.
– Puis, elle pose en effleurages sur mes pieds et chevilles du ghee. C’est du beurre clarifié, elle m’explique qu’on en a ôté toutes les toxines, il a été filtré et il va contribuer à l’harmonisation produite par le massage. Le bol kansu lui-même est fait d’un alliage de métal et de bronze et, par les mouvements de frottements sur la peau, il va éliminer la chaleur interne. Ce qu’on appelle ainsi est tous les processus inflammatoires venus des toxines internes liées à tous les organes. Elle me décrit le soin qui va suivre et m’encourage à me laisser totalement aller.
– Une étape de quelques minutes où elle va masser le pied avec le ghee, puis massage au bol kansu pendant 20 minutes. En tout le soin dure 45 minutes.
– Les mouvements de massage avec le bol sont simplissimes : ce sont des allers-retours en frottement sur la plante et des cercles sur le talon. Quelques variantes sur la pulpe des orteils qu’elle frotte en pressions circulaires. Tout cela est répété avec une pression moyenne sur la plante. Le pied chauffe et lâche toutes ses tensions peu à peu.
– À l’issue du massage, elle m’essuie les pieds avec une serviette chaude.
Et je suis prête à repartir d’un pied neuf, totalement relaxée.

J'ai testé les réflexologies

Et pour vous

Ce soin qui paraît très simple trouve sa réussite dans la qualité intérieure de la praticienne. En Occident, nous avons l’habitude de valoriser les protocoles rigoureux. En Inde, les protocoles tels que nous les connaissons passent au deuxième plan. Ce qui est le plus important, c’est la qualité énergétique du toucher. Tout est orienté ainsi. Si vous décidez de vous former à ce soin, trouvez un enseignant qui vous transmet cet aspect-là. C’est une très grande valeur ajoutée que vos clients ressentiront.

La réussite du soin se trouve dans la qualité intérieure de la praticienne

Durée et prix

45 minutes, 55 €.

Tapovan
9 rue Gutemberg
75015 Paris

LA RÉFLEXOLOGIE MÉTAMORPHIQUE SUD AFRICAINE

Accueil et présentation

C’est la première réflexologie que j’ai essayée il y a plus de 40 ans (cela ne nous rajeunit pas !). J’habitais en province à l’époque, j’avais lu un livre sur le massage métamorphique. Cela m’a passionnée à la lecture de quelques lignes. J’y suis allée et j’en ai gardé un souvenir qui a traversé les années. La preuve ! Je trouve sur Internet les coordonnées et un article sur ce thérapeute, Arnaud Delavigne Davia, qui pratique cette méthode.
Je me précipite et je suis accueillie au téléphone par quelqu’un de très disponible qui, sans se lancer dans une explication intellectuelle de ce qu’est ce massage, me donne quelques explications qui confirment ma décision de venir recevoir ce massage avec lui. Ses mots ciblaient la réponse à mon attente, la facilité de mon soin pour ma meilleure harmonie. Que dire ? J’ai apprécié, même si je voulais des renseignements techniques. J’ai pris rendez-vous, concluant que je verrai bien.

Sur place

Le jour dit, je me présente au Centre 5, studio de Pilates où le soin va avoir lieu. C’est un centre « sportif », très clean, avec des personnes calmes mais actives qui circulent et vont s’entraîner sur les appareils. Je passe dans un vestiaire où j’enlève mes chaussures. Si je veux, je peux ôter mes vêtements, les mettre dans un casier et enfiler un paréo le temps du soin. Mais j’ai prévu un pantalon large et une chemise confortable. À l’heure dite, le praticien vient me chercher. Les cabines de soins sont à l’étage.
Je m’installe dans un fauteuil pour répondre aux diverses questions afin de lui permettre d’établir un bilan. Les questions sont précises sur mon état de santé, mes attentes, mes problématiques. Il note sur un document sur lequel il y a des schémas du corps et il y inscrit mes lieux de douleurs, blocages, etc. Puis il m’explique en quoi consiste le massage métamorphique. C’est un massage très doux qui agit sur plusieurs plans et en particulier sur les empreintes inconscientes, créé par Robert Saint John, réflexologue britannique, qui s’occupait d’enfants autistes ou déficients dans les années 60. Le principe de réflexologie n’a rien à voir avec la médecine chinoise. Il part du postulat que, lors de la vie intra-utérine, l’enfant en position fœtale appuie son dos sur l’intérieur du ventre de la maman et du coup reçoit une multitude d’informations qui influence cette terre vierge qu’est le bébé. C’est pourquoi le massage métamorphique va concentrer son toucher sur les lieux réflexes de la colonne vertébrale sur le pied, la main et la tête afin de mettre le client en contact avec cette mémoire préverbale.
Je précise qu’Arnaud Delavigne Davia, le thérapeute, ne reconnaît pas le lien avec la réflexologie sud africaine qui pourtant existe.

Le soin lui-même

Je m’allonge habillée sur la table de massage. Le thérapeute me couvre afin que je n’aie pas froid. Il fait quelques techniques d’étirement pour aligner mon corps : les bras, les épaules, les jambes et la tête. Il pose sur mes pieds quelque chose de chaud, puis couvre le pied droit pour se concentrer sur le gauche. Il fera le côté droit ensuite.
La technique de massage elle-même est en apparence simplissime : il s’agit d’un effleurage très léger sur l’arc interne du pied du talon au gros orteil en aller-retour. C’est uniquement cela. Il en sera de même sur les mains : l’effleurage se concentre du pouce au côté externe du poignet. Sur la tête : du sommet du crâne à l’arrière de la tête. C’est tout.
Cela peut sembler ridiculement peu lorsqu’on aime les techniques de massage sophistiquées ou les protocoles structurés. Sauf que : ça marche ! En à peine quelques instants, j’étais dans un état modifié de conscience. Je n’ai pas perdu conscience, j’ai rêvé, accueilli des images intérieures et me suis relaxée très profondément. Le reste de ma journée a été porté par un état d’unité, de bonheur mais avec beaucoup d’énergie. J’ai eu dans l’après-midi à affronter un conflit et j’ai eu toute la vitalité de ma présence concentrée pour vivre cette expérience.
J’avais choisi un massage d’une heure et demie, c’est-à-dire les pieds, les mains, la tête. Ce qui a été fait. À la fin du soin, nous avons pris un temps d’intégration sans que je sois sous pression à aucun moment. J’ai exprimé ce que j’ai voulu. Le thérapeute ne s’est pas transformé en psychothérapeute pour autant.

Ce soin n’est qu’effleurage et pourtant ça marche !

Ma réaction a posteriori : c’est un soin modèle de ce qu’on attendrait d’un bien-être holistique. Mais ne nous leurrons pas, tout repose sur le praticien et sa qualité intérieure.

Et pour vous

Parmi l’évolution de vos métiers, le massage réflexe métamorphique est extraordinaire. Il vous permet de devenir une vraie thérapeute avec une méthode qui va reposer sur vous. C’est un très beau défi qui vaut le coup. À notre époque, où le bien-être intègre des soins de plus en plus subtils, celui-ci est une excellente orientation. Évidemment, cela ne s’apprend pas avec un livre ou un tuto sur youtube, ni avec un prof en deux jours. Cela implique une formation et un accompagnement de qualité qui intègrent du développement personnel.

Durée et prix

90 minutes, 100 €.

Centre 5
27 rue du Château d’Eau
75010 Paris

J'ai testé les réflexologies

LA RÉFLEXOLOGIE BALINAISE

Voilà ma dernière découverte, connue essentiellement des initiés mais très agréable et très puissante. Elle vaut largement ses frères et sœurs en massage des pieds.

Accueil et présentation

J’ai été attirée en faisant connaissance de Ruth Indiathi, balinaise et professeure de massage balinais. Une vraie spécialiste et une ambassadrice de son pays. Je la contacte pour en savoir plus. L’accueil est digne d’un voyage en Indonésie : tout en grâce, simplicité, gentillesse et goût de la vie. Elle dirige un lieu de bien-être dans le 10ème arrondissement de Paris dans lequel elle reçoit des clients mais où elle donne également des formations : le Village Balinais. Tout un programme. Elle me renseigne sur la réflexologie balinaise qui est, dit-elle, vraiment originale et me donne un rendez-vous.

Sur place

À l’heure dite, je suis présente. Il s’agit d’un appartement en retrait de la rue, dans un calme absolu. Je grimpe jusqu’au 3ème étage et j’arrive dans un endroit avec plusieurs pièces. J’entre dans une salle avec deux tables de massage, recouvertes de très beaux tissus indonésiens, la décoration est « comme là-bas » : des statues de danseuses gracieuses en bronze, quelques objets indonésiens, une étagère avec des thés, infusions et produits de massage. Un profond canapé très chic m’accueille. Nous prenons quelques instants pour échanger et pour que je comprenne mieux en quoi consiste la réflexologie balinaise. Je comprends très vite que dès que je serai allongée je ne parlerai plus et, à la fin du soin, je serai dans un état peu propice à la discussion.
Je connais Bali et je connais les réflexologies des différentes traditions et je veux savoir en quoi celle-ci est différente. Ruth m’explique : la réflexologie balinaise fait partie de la médecine traditionnelle qui est principalement de la phytothérapie (le Jamu) basée sur des plantes et des racines locales. À part cela, il y a une connaissance des points réflexes sur les pieds, les mains le crâne. Pour la pratique, je vais expérimenter et je vais juger par moi-même.

Le soin lui-même

Le bain de pieds : je plonge mes deux pieds dans une très belle bassine en bois foncé qui vient directement de Bali. Des senteurs se dégagent de l’eau. En me massant les pieds dans l’eau chaude, Ruth commence à identifier mes problématiques. Elle me pose quelques questions sur ma santé et mon bien-être. Elle regarde mes chevilles et mes jambes. Puis elle sèche les pieds tout en faisant des pressions appuyées. J’enlève mon pantalon. Et je passe sur la table de massage. Je suis couverte d’un tissu indonésien.
Le massage des pieds : elle dégage la jambe gauche complètement, elle pose de l’huile sur la totalité de la jambe et pratique un massage assez puissant de drainage circulatoire. Pour cela, elle utilise de l’huile de frangipanier qui est souveraine contre les douleurs et les inflammations.
Puis elle passe au pied. Pour cela, elle prend de l’huile de gingembre qui va revitaliser et libérer les énergies. Le massage de réflexologie est hyper puissant et assez douloureux à tel point que je croyais qu’elle le pratiquait avec un accessoire de pierre ou de métal. Je lui en ai fait la remarque, mais non ce sont uniquement ses mains. Elle traque les points inlassablement. Le pied est passé au scanner de ses mains point par point avec rigueur et sans complaisance. Progressivement, la douleur s’atténue et je sens que je lâche si profondément que je ressens des vagues d’énergie interne qui me régénèrent. Mon ventre gargouille, je pousse de profonds soupirs et mon dos se détend tellement que j’ai l’impression qu’on m’a rajouté un matelas de nuages. Puis vient le massage de la seconde jambe.

Progressivement, la douleur s’atténue et je sens que je lâche

Le soin est terminé. Elle fait une synthèse de tout le soin avec mon état énergétique, les blocages qu’elle a constatés et les choses positives aussi. Elle me fait ses recommandations pour le futur : ce que je dois faire pour aller mieux. Tout est précis et dit avec une telle bienveillance que je n’ai qu’une envie : appliquer immédiatement ses recommandations.

Et pour vous

La réflexologie balinaise est vraiment peu connue et ce serait pour vous une bonne occasion de vous démarquer du marché. C’est un soin à intégrer facilement dans une carte d’institut ou de spa.

Durée et prix

1 heure, 75 €.

Le Village Balinais
9 rue de la Fontaine au Roi
75010 Paris