Bientôt, la première thalasso dans une grande ville !

Franck Lebon

Franck Lebon, Président de Prévithal

À l’occasion des 30 ans de Prévithal Thalasso Spa Marin de Granville, son Président, Franck Lebon, a annoncé qu’il avait été sollicité pour créer une thalasso à Boulogne sur Mer.

UNE BONNE IDÉE

« Une fois Prévithal installé et démarré, nous avions le souhait de nous développer. En regardant notre territoire, nous avons constaté que la partie « littoral Manche » de la France, n’était pas beaucoup doté de thalasso.
Nous avons regardé les opportunités dans cette région et c’est ainsi que nous avons découvert Boulogne sur Mer en plein développement et réaménagement. »

« Nous avons été choisis parce que je crois surtout que nous avons été les seuls à présenter et à croire en ce projet.
Aujourd’hui, Boulogne développe ses infrastructures. Nausicaa, salle de spectacle, serre à papillons. Le centre de thalasso sera un équipement supplémentaire de promotion de la ville.
Cette thalasso permettra aussi d’attirer à Boulogne une nouvelle clientèle, belge ou anglaise ».

L’AMÉNAGEMENT DES ESPACES

« Aujourd’hui, nous travaillons toujours avec l’architecte Gil Bakhtiar à l’aménagement des espaces. La surface dédiée mesure entre 2 500 et 3 000 m², avec un nombre de cabines qui se situe autour de 50/60 à répartir entre spa et thalasso.
Nous envisageons d’avoir plusieurs bassins permettant d’offrir des espaces distincts pour la nage, les cours ou le parcours marin.
Nous sommes sur un travail d’organisation des espaces, mais nous pensons dissocier les deux espaces (thalasso et spa) sans forcément les éloigner et permettre un accès direct de la clientèle ville. »

Bientôt, la première thalasso dans une grande ville !

Le projet Prévithal à Boulogne sur Mer

UN CONCEPT DE BIEN-ÊTRE ET SANTÉ

« L’ADN de Prévithal, c’est PREvention, VItalité, THALassothérapie.
Comme à Granville, nous proposerons des cures bien-être et des cures « santé » comme l’École du Dos développée depuis 30 ans à Granville.
Aujourd’hui, nous sommes satisfaits de ce que propose Prévithal Granville, c’est donc à la même image que nous développerons celle de Boulogne sur Mer.
Ce que je pense, c’est que notre établissement va s’installer dans un espace semi-urbain, dans la zone de l’Eperon qui est en train de se structurer à l’image d’un « pier » anglo-saxon, espace face à la mer et entouré d’eau.
Une fois entrés dans cet espace, nos clients pourront profiter d’un environnement spécifique avec des infrastructures multiples, casino, serre à papillons, salle de spectacle, karting… et en même temps, ils pourront s’isoler dans notre complexe, profiter des soins.
Je pense que c’est cette ambiance, cet environnement, cette liberté proposés aux clients de profiter, à leur rythme, de chaque environnement (Thalasso/Pier/Ville) qui feront la spécificité de ce nouveau lieu. »

L’AVENIR DE LA THALASSO-SPA

« Dans un contexte où le bien-être global est devenu une préoccupation pour chacun, il semble évident de compléter l’offre thalasso par celle du spa. Les clients qui viennent se reposer chez nous apprécient cette démarche holistique. C’est justement cette complémentarité qui nous permet de séduire de plus en plus de monde, des retraités qui ont le temps de s’occuper d’eux, mais aussi des familles, des actifs qui souhaitent souffler le temps d’un séjour… Je suis donc très confiant quant à l’avenir du spa et de la thalasso. Nos chiffres en constante croissance sont d’ailleurs très rassurants quant à cet avenir ! »